productif

Les gens — enfin, les anglo-américains — veulent être productifs.

On ne sait jamais trop bien ce que ça veut dire.

Je suis sûr que tu les paierais à creuser un trou puis à le reboucher qu'ils seraient parfaitement heureux — ça ferait exploser le PIB, en plus !

Obsédés par l'action, quelle qu'elle soit, ils sont comme moulins (à bras ou à paroles), à brasser de l'air.

Jamais n'est posée la question :

produire quoi ?

Et puis, ils disent productif, mais pas dans le sens productivité du travail, c'est-à-dire en faisant référence au rapport entre la quantité produite et l'énergie mise en œuvre, un peu comme l'efficience.

Non, l'important pour eux semble être de maximiser l'output, quelle que soit la quantité d'énergie mise en œuvre, et quelle que soit la nature de l'output.