trop

Trop d'applis sur le Play Store.

Trop de pesticides.

Trop de poissons péchés pour pourrir dans des poubelles.

Trop de pixels, de fps, et de kilobits par seconde dans ton 2160p.

Trop de pokémons.

Trop de pauvreté.

Trop de ministres en Macronie.

Trop de magnésiums nuls.

Trop de marchandises et trop de merdes.

Trop de café.

Trop de commentaires complètement cons dans ton code en Python.

Trop de clones, de copiteurs, et de me too products.

Trop de cadriciels frontend.

Trop de télé dans les kebabs.

Trop de tondeuse tôt le matin dans ton lotissement pourtant pas parisien.

Trop de crypto-monnaies. Trop de projets blockchain bullshit.

Trop de bruit.

Trop de lumière blafarde aux heures pas autiste à Carrefour. Trop de mauvaise musique.

Trop de musique relaxante sur Youtube.

Trop de parodies Le caïd de…, Ganesh.

Trop de gâteaux apéro qui prennent du shelf space superflu.

Trop de fringues dans les placards des meufs.

Trop de fautes d'orthographe sur Civicio.

Trop de prénoms imbitables.

Trop de McDos en France.

Trop de Freds. Trop de Nicos.

Trop d'éoliennes, trop d'Elon Musk, trop de véhicules électriques qui explosent.

Trop de densification urbaine.

Trop de débats à la con. Trop de diversions.

Trop de gens influençables ; trop de gens qui suivent des modes ; trop de gens qui votent Macron.

Trop, c'est trop.

Ben, Joe, Kim ou Vlad, par pitié, nukez moi tout ça, qu'on en finisse.