la baisse tendantielle du taux de profit dans Silicon Valley

Comme je le disais dans un précédent article, en ce moment, il y a des feux en Chine :

Explosions Everywhere in China? Stores and Chemical Plants Ablaze

Ça me rappelle une séquence de l'épisode s05e07 de la série Silicon Valley, où Gavin, pour s'assurer un taux de profit suffisant au moment où il veut faire sa Box III Made in US demande au maire de subventionner la fabrication de l'usine, ce qui oblige le maire à diminuer les coûts de fonctionnement de sa municipalité.

Le maire fait alors non seulement de la casse sociale, mais liquide même une partie de l'État régalien.

GAVIN ― How's the factory coming? We almost online?
HOOVER ― Not exactly, sir. It's gone.
GAVIN ― What do you mean? Did that dipshit mayor renege on our deal?
HOOVER ― No, he made every effort, including having the factory repainted.
GAVIN ― Okay. So what's the problem?
HOOVER ― Well, apparently, the painters left some oily rags in a garbage can.
GAVIN ― Mm-hmm.
HOOVER ― But because of cuts to the sanitation service, the trash was not collected and the rags smoldered and caught fire. And because of cuts to the fire department, the blaze spread. A number of concerned citizens volunteered to help fight the fire, but because the water was cut off, they could not.
GAVIN ― Okay, so what happened?
HOOVER ― Well, the vast majority of our expensive, rare earth materials survived the fire.
GAVIN ― Well, that's something.
HOOVER ― Until the flames abated, when because of mass layoffs of police, the locals that were there to fight the fire decided instead to loot the burned-out factory. The National Guard attempted to reach the factory to help stop this, but…
GAVIN ― The roads.
HOOVER ― The roads, sir, yes.
GAVIN ― Okay. So, we lost it all? Everything?
HOOVER ― Yes.

C'est toujours marrant de lire des analyses surfacières, comme celle-ci :

HBO’s Silicon Valley Takes On Big Tech’s Love of Offshoring

…dans laquelle on lit le terme corporate greed.

Corporate greed, haha 🤣

C'est ça, oui : les externalités négatives du mode de production capitaliste sont le résultat d'un péché capital (greed, l'avarice) et non de ses lois normales de fonctionnement. Avec cette façon de donner des sentiments moraux à un mode de production, dans lequel les acteurs seraient libres d'agir d'une façon ou d'une autre, on se croirait chez Jordan Peterson.

Pour en revenir à la Chine, on apprend dans une autre vidéo intitulée China's economic collapse looming que le travail des chinois est maintenant trop cher pour le Capital :

with manufacturing Industries shifting to Southeast Asia and Mexico

…ce qui m'a fait pensé à une autre section de Silicon Valley, dans l'épisode juste avant (s05e06) :

Les gens qui prétendent pouvoir gérer le chaos capitaliste appellent ça le middle income trap, ou piège du revenu intermédiaire.

Avec des concepts pareils, ils veulent donner l'impression que, dans la concurrence mondiale, il y a des pays qui gagnent, et des pays qui perdent, alors que c'est toujours le Capital qui gagne et les travailleurs qui perdent.

Et, au final, les perdants sont les êtres humains en général, capitalistes compris. Ça ne leur a pas suffit de construire en Chine ces immondices que sont les villes-usines ? Ils veulent maintenant aller bétonner tout le Mexique et toute l'Inde ? Il leur restera quoi, après, comme possibilité pour trouver une main d'œuvre encore moins chère ? Ce sont les Inuits, qu'ils foutront en usine, c'est ça ? Les Massaïs ? Les Hadzas ?

Pfff…

Vivement que ce soit fini, toutes ces conneries.