agréabilité et compétence

Il m'est arrivé, par le passé, de dire que ce n'était pas un bon plan d'être compétent.

Ou, en tous cas, que si on l'était, il valait mieux le cacher que le crier sur tous les toits. Et le cacher tellement bien que même les gens les plus proches de vous ignorent votre compétence (car sans ça ils n'hésitent pas à vous faire travailler gratuitement pour leurs amis).

Je voudrais aujourd'hui rendre ma proposition plus exacte :

Eh oui, car si tu es désagréable, tu pourras monétiser ta compétence. Alors que si tu es agréable, tu auras tendance à rendre de services gratuitement.

Donc, une des première chose que les individus devraient faire dans leur vie, c'est passer un Big Five pour mesurer leur niveau d'agréabilité.

Et, s'ils se découvrent agréables (forts sur la sous-dimension Compassion, notamment), faire l'une des deux choses :


C'est quelque chose dont j'ai déjà parlé dans de précédents articles :