le virus communiste

C'est marrant cette histoire de Covid.

Pendant un temps, l'humanité entière a eu un ennemi commun.

Rien de mieux qu'un ennemi commun pour unifier un groupe.

Ça me faisait marrer quand je voyais à l'Assemblée Nationale des gens appartenant à certains partis serrer la main ou faire la bise aux gens de leur clan, comme si les gens qui leur ressemblaient (sur un critère ou un autre) n'étaient pas susceptibles de leur refiler le virus.

On sait qu'il y a une forte corrélation un certain nombre de choses :

  1. entre la sensibilité au dégoût et la dimension Orderliness du Big 5
  2. entre la dimension Orderliness du Big 5 et le fait de se déclarer comme partisan ou sympatisant d'un parti conservateur
  3. entre la fréquence des épidémies sur un territoire et la fréquence des régimes autoritaires sur ce territoire
  4. de manière plus générale : entre le sentiment de chaos et l'arrivée au pouvoir de régimes autoritaires (Goebbels a bien géré là-dessus ; il restera à mes yeux le meilleur marketeur de l'Histoire de l'inhumanité)

C'est genre les corrélations les plus fortes observées dans les sciences molles, les corrélations qui se rapprochent le plus de celles qu'on peut observer dans les sciences dures.

Bah oui : l'étranger, l'iconnu, est susceptible d'apporter des maladies, et donc la préférence pour la frontière forte a été, dans la majorité de notre Histoire (voire même avant ça), dans les contextes fortement touchés par les maladies infectieuses, un avantage pour la survie.

Mais dans un réel mondialisé, où tout le monde se croise très vite, cette logique (ou plutôt cet instinct) ne tient plus.

Du coup, ça me faisait marrer quand je voyais les conservateurs se serrer la main et se faire la bise entre eux, et que j'apprenais que quelques jours plus tard ils avaient choppé le Covid.

Bah ouais gars : tes frontières conceptuelles et tes catégories, le virus, il n'en a rien à battre.

Pendant les confinements, on a vu aussi que, livrés à eux-mêmes, les gens ne faisaient pas que passer leur temps à forniquer (la chansonnette des congés payés).

Combien de productions, de créations, d'innovations sont apparues pendant ce confitruc ?

Creustel, Daadhoo, Les Goguettes, Les comptines du Père Bourré

C'est incalculable, ce que l'arrêt de la production a produit comme production (paradoxalement).

Le confinement capitaliste aura au final été une bonne publicité pour le communisme.

Heureusement pour le capital, il y aura eu la guerre des États-Unis contre l'Eurasie en Ukraine, et la guerre en Palestine, pour recréer du séparé, et obliger les gens à se parquer dans la tribune de supporters d'un des gangs étatiques, pour casser l'unité mondiale des êtres humains non-vampires.

Vivement que ce soit fini, toutes ces conneries.