la musique comme pansement au capitalisme

J'écoute The Servant et je me dis : « ouais, ils font vraiment de la bonne musique, les rosbifs ». La Perfide Albion nous exporte de la bonne came.

Sardou chante :

Y'en a qui pensent que notre musique balance comme une bière de Munich
Que toutes nos danseuses ont la classe mais swinguent à côté d'leurs godasses
Y'en a qui disent qu'il y a sûrement, 2-3 cafés par habitant
Que nos rythmiques sont des fanfares, nos succès des chansons à boire
À les entendre on croirait bien qu'en France il n'y a pas d'musiciens

Il y en a…

Il y a qui ?

Il y a Aznavourian.

Il y a Balavoine.

Et après ?

Le silence se fait.

Je crois que la musique est un des meilleurs pansements aux malheurs engendrés par le mode de production capitaliste et, auquel cas, la raison pour laquelle des anglais et des américains font de la meilleurs musique que les français serait qu'ils souffrent plus.

Ils ont davantage besoin de pansements.

Parce qu'ils ont une vie bien plus merdique.

Sans ça, les chansons ne servent à rien.