c'est très désagréable d'être hors norme

C'est très désagréable d'être en dehors de la norme.

Une fois ça posé, on peut se demander pourquoi qui-que-ce-soit accepterait de faire quoi-que-ce-soit qui le mette en dehors de la norme de son temps.

Par exemple, tenir publiquement une opinion minoritaire.

On pourrait dire : par anti-conformisme.

Cette explication ne marche pas.

Car lorsqu'on tient une position minoritaire, on ne s'amuse pas à en tenir trente-six mille. On est en désacord avec la majorité sur un ou plusieurs trucs, mais jamais sur tout.

Ah, et pendant que tu y es, la Terre est plate, aussi ?

Voilà le genre de chose qu'on peut se voir répliquer quand on prononce un énoncé minoritaire quelconque, surtout s'il semble extravagant.

Par exemple, mieux vaut éviter de dire publiquement que, dans le contexte des théories de l'évolution de Darwin et Dawkins, l'homosexualité pourrait avoir une origine épigénétique (cf. video courte ou vidéo longue). Peu importe que tu saches évidemment mieux de quoi tu parles, parce que ton père qui, en plus d'être chef d'entreprise, pianiste, peintre et voyageur, était homosexuel, et t'avait bien confié qu'il savait qu'il était né comme ça — homosexuel hein, pas voyageur (encore que le goût du voyage est peut-être lui aussi génétique). Peu importe que, toi, tu saches pertinemment que tu as davantage étudié le sujet que ton interlocuteur (qui ne l'a pas étudié du tout). Non : l'énoncé est hors norme, et extravagant à ses yeux ; il t'a donc en une phrase rangé dans la même case que les platistes.

Je pensais à ça aujourd'hui, et j'avais justement envie d'écrire un article de blog là-dessus, quand je suis tombé sur un article de l'excellent Paul Graham, qui formule ça bien mieux que moi, en parlant de Privilège d'orthodoxie.

Il y explique que certaines personnes croient que la liberté d'expression existe, parce qu'elles n'ont jamais exprimé une proposition suffisamment minoritaire et extravagante pour que quelqu'un avec l'autorité de contrôler ce qui est dit leur dise de fermer leur gueule.

Peut-être faut-il a minima avoir suffisamment fréquenté des forums de discussion en ligne pour s'être déjà retrouvé dans une telle situation.

Il faut pas traîner avec les normies, les conformistes, les académistes. Ça n'apporte que souffrance et désespoir.

Depuis quelques années, des gens critiquent internet, et une de ces critiques se porte sur les bulles de l'information, qui accentueraient tout un tas de biais.

Peut-être est-ce vrai.

Mais je crois surtout que les gens qui sont le plus terrifiés par ces fameuses bulles de l'information sont… les normies-conformistes-académistes, qui voient leur pouvoir de dire la vérité leur échapper.

Il ne faudrait pas que des gens se rendent compte que d'autres gens pensent comme eux.

Quand une vérité n'est connue par une personne sur 40, et que cette personne se retrouve toujours isolée dans le même groupe, avec 39 autres débiles qui pensent des choses fausses mais conformes à l'opinion majoritaire, et que cette 1/40 personne ne peux pas communiquer avec les 200 millions d'autres êtres humains sur Terre qui ont trouvé la même vérité, eh bien la vérité reste inconnue.

C'est là où je trouve que Fabrice Éboué rate un peu le coche, avec son histoire des Dédés complotistes des bistros. Il oublie que les Cassandre, les Galilée, les Orwell, les Einstein, représentent une portion aussi faible que les Dédés, et que, si l'intelligence est capable d'évaluer la stupidité, la stupidité, elle, n'est pas capable d'évaluer l'intelligence, comme l'ont démontré Dunning et Kruger.

Ce que ne savent pas les 96% ni-Dédé-ni-Enstein, c'est qu'aux yeux de personnes loin devant eux, ils sont placés exactement dans la même case que les Dédés (car lorsqu'on se poste suffisamment haut, on ne peut pas faire la différence entre une fourmi et un chimpanzé). On peut se croire aussi rapide et cultivé qu'on veut, on trouvera toujours quelqu'un tellement plus rapide et cultivé que nous qu'il n'aura juste pas la patience de discuter avec nous.

Alors, non, on ne croit pas que Terre est plate.

Mais il faut garder en tête aussi que les demi-habiles qui affirment que la Terre n'est pas plate seraient bien en peine d'en fournir une preuve solide si on leur demandait de le faire. Car les habiles complets, eux, prennent cette hypothèse au sérieux, et proposent des moyens de la falsifier.

Et il ne faut pas oublier qu'à une époque trois gars passaient pour de gros cons lorsqu'ils disaient qu'en plus d'être ronde, elle tourne autour du Soleil, et que les autoproclamés sceptiques auraient à l'époque certainement fait partie de ceux qui sont allés chercher du petit bois pour allumer le bûcher.

#JeSuisGiordanoBruno #LibertéDExpression


Heureux serez-vous, lorsque les hommes vous haïront, lorsqu'on vous chassera, vous outragera, et qu'on rejettera votre nom comme infâme, à cause du Fils de l'homme ! Réjouissez-vous en ce jour-là et tressaillez d'allégresse, car votre récompense sera grande dans le ciel.

― Luc 6:22