État mafieux

Je suis tombé sur un sujet sur le forum.monnaie-libre.fr dans lequel des gens débattent sur la nature mafieuse de la République Française.

L'un commence par dire :

Peur de se faire tomber dessus par la mafia qui fabrique les billets de monopoly argent dette UNL.

Un autre répond :

Pour moi, l’état Français est loin d’être un état mafieux

Et un troisième, en répondant au deuxième, dit :

l’État de France est clairement une mafia qui agit en toute légalité. En 2023. Après je n’en sais rien, je pense que le mot MAFIA sera à remplacer par quelque chose de plus fort.

On pourrait dire, comme par provocation, que l'expression État mafieux est un pléonasme, qu'un État est toujours une mafia.

Je vais dire le contraire :

État mafieux n'est pas un pléonasme : c'est un oxymore.

Un État n'est jamais une mafia, et une mafia n'est jamais un État.

Je concède qu'État et mafia partagent beaucoup de points commun : tous deux sont des gangs de racket, qui te tapent tes thunes et, si tu ne veux pas les leur donner, qui te tapent tout court.

Mais :

Mais un État n'est jamais une mafia, et une mafia n'est jamais un État, par définition.

Car un État est, parmi tous les gangs qui sévissent sur un territoire, celui qui a gagné la capacité de ne pas se faire appeler mafia par la majorité des habitants, et une mafia est un gang qui n'a pour l'instant jamais réusssi à gagner cette capacité.

La différence entre un État et une mafia, c'est un peu comme la différence entre un champion de Tout le monde veut prendre sa place, et un participant, un concurrent, un challenger.

Voilà ce que j'ai retiré de ma lecture (très partielle) de Nozick dans Anarchie, État et utopie.

Encore un siècle de journalisme et tous les mots pueront., comme écrivait un autre il y a ~140 ans.


On pourrait ajouter qu'un failed State, c'est quand aucune mafia n'a réussi à mettre au pas toutes les autres pour devenir l'État.